wholesale soccer jersey Du côté de Joachim Löw a manqué de leadership et de remise en forme dans son ouverture Euro 2016 mat

Du côté de Joachim Löw a manqué de leadership et de remise en forme dans son ouverture Euro 2016 matchs de qualification et doit retrouver son instinct gagnant. Football fait rarement contes de fées comme ça. John O’Shea a marqué son République d’Irlande 100e avec un égaliseur dramatique à Gelsenkirchen contre une équipe d’Allemagne qui a été couronné pour le champion du monde il ya trois mois.

Comme les visiteurs ont célébré un brillant résultat sur le gazon Veltins Arena, les récriminations ont commencé pour leurs hôtes les plus illustres.

Joachim Löw a reconnu que ses accusations ne étaient pas à la hauteur de leurs appareils septembre dans l’accumulation de la dernière série d’internationaux mais a insisté qu’ils trouveraient leur niveau. “Dans le passé, nous avons été mieux en Octobre que dans Septembre,” dit-il avec une certaine justification.

Mais, avec un seul point de la six qu’ils attendaient dans la dernière série de matches, les problèmes dont souffre son équipe ne peut pas être ignoré.

drainée par leurs exploits héroïques de l’été, aucun des héros de la Coupe du monde ont été à leur meilleur à ce jour cette saison. Thomas Muller a été le plus impressionnant au niveau du club, mais il était une ombre du joueur qui a terrorisé les défenses en Amérique du Sud dans les matchs contre la Pologne et l’Irlande.

Le plus gros problème, cependant, ce est les joueurs qui manquent. Philipp Lahm est un capitaine exemplaire et le meilleur défenseur latéral dans le football international. Les absences de son influence et d’inspiration performances ont été là pour tout voir.

Il ne est pas le seul, cependant. Faible perdu deux autres étoiles 100 capitalisation – Miroslav Klose, toujours son meilleur attaquant, et Per Mertesacker, un opérateur fiable et expérimenté – et les étoiles épuisés qui restent sont encore à l’étape jusqu’à la plaque.

Bastian Schweinsteiger a été nommé comme successeur de Lahm, mais joue rarement pour son pays en raison de son malheureux surabondance de blessures et Sami Khedira, une autre étoile expérimenté et une grande personnalité dans l’équipe est également absente.

Au-delà de ce que Marco Reus, sans doute leur meilleur joueur, André Schürrle, un artiste éprouvée et membres réguliers de l’escouade, comme les jumeaux Bender, Ilkay Gundogan, Christoph Kramer et même Mario Gomez sont manquants.

Ce faible ne avait quatre substitutions champ extérieur à sa disposition contre l’Irlande, en dit long sur l’ampleur de la crise de blessures affectant ses troupes.
opta

Avec les scores verrouillées 0-0 à la mi-temps dans la Veltins Arena, beaucoup auraient prédit la qualité supérieure ouvertement de l’Allemagne à les voir à travers et presque éreinté de cette façon lorsque Toni Kroos leur a donné les devants avec un long fantastique tir de.

Mais l’absence des dirigeants les piqué. L’Irlande a indiqué à frustrer avant d’aller derrière, mais l’ouvreur les ont forcés à sortir de leur coquille et l’Allemagne était visiblement secoué, donnant le ballon au milieu de terrain et qui ont besoin d’un bloc héroïque d’Erik Durm de nier Wes Hoolahan un égaliseur avant O ‘ grève dramatique de Shea.

têtes Cooler étaient nécessaires, mais avec Manuel Neuer, le stand-in skipper, isolé dans son propre but, il semblait qu’il n’y avait pas un avec l’expérience nécessaire pour voir le jeu sortir.

«Nous étions naïfs à la fin. Il était évident que nous ne avons pas gardé le ballon dans les six ou sept dernières minutes. Nous avons perdu des balles au milieu de terrain et leur a permis de mettre en croix. Ce ne était pas bonne “, a déclaré Low.

Discuter du 54-year-old être sous pression et son côté étant en crise est sans doute prématuré. Allemagne en sortir de son malaise et de redécouvrir la formule gagnante à un certain point, mais il ne peut pas venir assez vite.

Tous les Allemands font à l’heure actuelle fait les choses plus compliquées pour eux-mêmes en ne se acquittant.

Leur prochain engagement en qualifications – leur dernière avant la pause d’hiver – est contre Gibraltar à la maison et faire face aux ménés leur donne une occasion de marquer présentable quelques buts et de récupérer une certaine confiance.

Au moment de leur campagne reprend en Mars, cependant, ils prieront que leur gueule de bois Coupe du Monde a été banni.

Suivez Enis Koylu sur & nbsp;


 
  
   

!
  


 
Tenez-vous avec les nouvelles qualifications européennes et regarder souligne match sur UEFA.com

wholesale soccer jersey The Black Cats will have several returning players to help take on Swansea City.

The Black Cats will have several returning players to help take on Swansea City.

Sunderland is set to be buoyed by a trio of returning players for its Premier League clash with Swansea City at the Stadium of Light.

Gus Poyet's men lost 2-1 to Stoke City in the League Cup on Tuesday, but could see forwards Steven Fletcher and Connor Wickham, as well as midfielder Emanuele Giaccherini, return from knocks.

Defender Sebastian Coates, however, will likely miss out through injury after being substituted at halftime during his club debut on Tuesday.

MORE: U.S. Soccer stands by Solo | Chicharito in photos | Soccer WAGs

"We have a few injuries for the first time in the season, with Steven Fletcher out and Connor Wickham pulling out [on Tuesday] morning – it is nothing serious but it is another player we lost at the front and we hope we can recover and be stronger on Saturday," Poyet said after the cup defeat. "[Coates] was feeling it a little bit so it was right to take him off.

"I think that, apart from Sebastian, the rest will be back if everything goes alright, so let's hope we can have as many players as possible available for the next game."

Swansea recorded a convincing double over Sunderland last season – picking up 4-0 and 3-1 wins over the Wearside club.

Sunderland has only beaten Swansea once since the latter's promotion into the Premier League in 2011, although the Welsh side's 3-1 win at the Stadium of Light in May signified the first goals at the venue.

Swansea picked up its first-ever win over Everton on Tuesday to book its place in the League Cup fourth round, where the team will face further Merseyside opposition in the form of Liverpool.

The 3-0 triumph followed back-to-back Premier League defeats to Chelsea and Southampton, but coach Garry Monk says Swansea never lost confidence in its own abilities.

"The mojo wasn't lost, the morale hadn't gone," he insisted. "The boys are fine, the same level as they were at the start of the season and every game because of the way we've performed.

"We're a group together, playing for each other, which is how we want it. Wins give you momentum and it's nice to go into the next game with a win behind you, but we're not concentrating on that. We're looking at performance levels every day and in games which have been there every time."

Wilfried Bony was sent off during Swansea's defeat to Southampton last weekend, but is back in contention after serving his one-game ban against Everton in the cup.

Midfielder Leon Britton (knee) remains sidelined, while Jordi Amat (knee) is also out, but Ki Sung-yueng should be in line to feature at the ground where he spent last season on loan.